Le cap

30/05/2018

Ici on parle bcp du développement de l'enfant, de la maturation de son cerveau, des phases d'acquisition et de prise d'autonomie.
on a toutes plus ou moins compris, lu, assimilé et/ou constaté que 3ans, les 3 ans de l'enfant, signaient un virage assez net et concret dans son attitude et dans son ouverture au monde.
On cause bcp moins du point d'orgue que cela incarne pour la maman qui materne et surtout qui s'est consacré à son lardon tout ce temps là, en mettant entre parenthèse vie professionnelle, vie sociale et voir de couple, projets persos et mojitos.

Je dis bien entre parenthèse et je n'entre pas dans le débat « que convient il de laisser de côté le temps d'accompagner le Bouture ». C'est à l'aune de chaque expérience, de chaque sensibilité que cela se mesure et s'il y a certains incontournables pour être dans l'accueil et l'accompagnement d'un tout petit, chacune met autour ce qu'elle peut d'elle même, avec ses limites et ses capacités.
Ceci posé je constate de par ma lucarne de mère au foyer à moi et en allant zieuter chez les copines mères à temps plein que 3ans signe un ras le bol plus affirmé, une envie de renouer avec le monde social un peu moins nuancée, un besoin de reconnection plutôt du genre impérieux...
et qui tombe drôlement bien puisque le bouture en question atteint lui même le stade ouverture au monde qui va permettre à maman de s'éloigner un peu, sans dommages, sans sacrifier à l'esprit du maternage en le quel elle croit et du coup, cerise sur le pudding: sans culpabilité.
Bon après on peut aussi avoir l'idée saugrenue d'en avoir pondu un deuxième entre temps, de petit machin à la glue, ce qui repousse un peu l'échéance mojitos en terrasses mais c'est une autre histoire, dont on causera plus tard.

Alors au final c'est pas plus mal de constater que nous aussi nous avons nos stades, nos maturations émotionnelles, que nous poussons, en sommes, au diapason de nos bébés, si grands déjà, si petits encore....

Bouture prêt à prendre son envol, maman peut épousseter sa paire d'ailes, recoller quelques plumes, admirer celles qui ont poussé; 3 ans ça n'est pas rien dans le CV d'une maman...


Sam, mère dépassée.